140247

04/12/2015

Voter Pour ce dimanche avant de se préparer à voter contre.

Rarement notre responsabilité de citoyens électeurs n’aura été aussi évidente. Par notre vote nous déciderons de poursuivre le redressement de notre territoire régional ou nous ouvrirons grande la boite de pandore et plongerons dans la récession.

Notre région a besoin d’un sursaut solidaire d’abord pour sa jeunesse et celles et ceux touchés par le chômage et la pauvreté. Les exclus sont déjà trop nombreux pour ne pas en rajouter avec les politiques d’exclusion. Notre économie donnent des signes objectifs de résilience, nos vieilles entreprises se bougent, les jeunes startups de Tourcoing ou de Roubaix éclatent de dynamisme. Ces embellies ne sont cependant pas encore assez crédibles pour être audibles des ouvriers, vendeuses, « agents » d’entretien ou de sécurité, tous ces professionnels mal payés qui se sentent complètement délaissés. Je ne suis pas sûr que les priorités électorales « emploi » ou « travail » aient été entendues par ces personnes qui travaillent dur et ont un petit salaire. Il faudra demain travailler sérieusement sur le bien-être au travail, gauche comme droite, patrons et syndicalistes, pour reconquérir ces citoyens en recherche de défenseurs. Le CESER devra aussi s’emparer de ces questions pour éclairer les politiques sur ces réalités, terreau des extrêmes.

Quoiqu’il en soit, ce dimanche, il faut aller voter pour le candidat qui porte nos idées. Votons sans faire de compromis.
Le 13 décembre ce sera autre chose. Certains d’entre nous voteront pour leur candidat du premier tour, d’autres voteront simplement contre l’extrême droite. Nous savons que si triangulaire il y a, la gagnante sera LEPEN. Je fais confiance aux élus républicains pour être à la hauteur de l’enjeu et nous épargner cette issue dramatique.

L’élection de LEPEN entrainerait des catastrophes sociales et économiques. Elle prétend réduire les impôts et propose des dépenses astronomiques. Elle ruinera tous les efforts pour améliorer notre image de région attractive pour les investisseurs économiques. Ce sera un dialogue mortifère, à la grecque, avec l’Europe qui a voté 1 205 480 292€ de programme opérationnel pour le Nord-Pas de Calais et 500 000€ pour la Picardie. La retraite à 60 ans qu’elle nous promet c’est encore un mensonge éhonté. Quand l’heure est à l’union nationale elle nous divise et appelle au rejet de toutes les différences. « Le progrès pour les femmes c’est de rester à la maison » avait-t-elle dit sur France2 !

Le 15 décembre il sera trop tard. Nous sommes prévenus.

29/11/2015

Voter FN nuit gravement aux femmes


Voici le lien qui vous permettra de lire l'argumentaire CFDT

https://www.cfdt.fr/portail/outils/nos-argumentaires/voter-fn-nuit-gravement-aux-femmes-srv1_335483

14/11/2015

Nous sommes la France

Comme vous, ce matin après l’effroi c’est le ressaisissement. La solidarité avec les victimes, les familles. Le respect aux forces de l’ordre, police et militaires.

La France attaquée c’est la France tolérante, ouverte, humaniste. C’est nous.

Nous sommes la France, je suis la France.

L’état d’urgence est le nôtre. La citoyenneté c’est de se considérer chacun en état d’urgence. La sécurité c’est aussi notre responsabilité. Rester calme mais vigilant, c’est aussi maitriser ses peurs et ses angoisses.
Le syndicaliste que je suis s’est toujours considéré concerné dans ces moments difficiles pour aider à mon modeste niveau mon pays et ses valeurs universelles.

N’en rajoutons pas, restons calme, lucides et serrons nous les coudes.