17/04/2014

CGC, le feuilleton du changement de nom

Dans un ancien post, je me moquai gentiement de l'initiative de Carole COUVERT, la présidente de la CFE CGC, de procéder au changement de nom de son syndicat, comme si c'était une condition pour son redressement tant espéré.

Carole COUVERT qui mise énormément sur la "com" avait tenté de séduire les militants en misant sur leur créativité avec une plate forme collaborative où ils pouvaient proposer des noms.

Mal lui en pris.. ceux qui veulent rester "catégoriel" ont proposé CGC tout simplement, d'autres se sont défoulés en proposant n'importe quoi. Sur 7000 réponses, une seule a été jugée acceptable par le comité de sélection ( Synaxia ).

Finalement le Comité Directeur a décidé de faire appel à deux agences de com...résultat le 28 avril.

02:49 Publié dans syndicats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cgc

15/04/2014

L’observatoire national de la fin de vie publie son nouveau rapport

De ce rapport, nous retenons quelques points-clés sur la réalité de la fin de vie des personnes âgées :

Toutes les 40 minutes, une personne âgée meurt aux urgences (soit 13 000 décès chaque année).

Un suicide sur trois concerne une personne âgée. Cela représente 3 000 situations chaque année.

Les trois- quarts des personnes âgées qui finissent leur vie en Ehpad n’ont pas choisie d’y vivre : leur entrée en institution s’explique d’abord par l’impossibilité de rester à domicile.

Moins de 15% des maisons de retraite disposent d’une infirmière de nuit. Si c’était le cas de tous les Ehpad cela permettrait d’éviter 18 000 hospitalisation de fin de vie par an.

Les aides à domicile sont les professionnelles les plus exposées…et aussi les moins formées.

450 euros par mois : c’est la somme moyenne que les personnes âgées en fin de vie doivent dépenser pour financer leur maintien à domicile.

Contrairement à une idée reçue, le vieillissement a un impact limité sur les dépenses de santé : au cours de la dernière année de vie, le coût des soins est d’autant plus faible que les personnes sont âgées.

Pour en savoir plus, en particulier sur les propositions de l’Observatoire, outil public d’analyse et de réflexion, rendez vous sur leur site où l’on trouve le rapport complet www.onfv.fr

Reproduction d’un article du Retraité Militant CFDT n°2014.04

02:00 Publié dans dépendance | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fin de vie

11/04/2014

La Redoute : un accord au contenu non négligeable

Une partie du contenu de l’accord

Préretraites et retraites
Un potentiel de 685 préretraites entre 57 et 55 ans avec une indemnité minimum de 1528 € + 1200 € qui s’ajoute à l’indemnité de retraite qui pourra être versée par avance, trimestrielle à hauteur de 50%.
Des indemnités de départ

Un plancher de 20 000€ + 750 € par année d’ancienneté soit pour 10 ans 27 500 €, + 1000€ par année jusque 20 ans soit pour 20 ans 37 500 €, + 1200 les années qui suivent soit pour 30 ans 49 500€ pour 35 ans 55 500 € et 40 ans 61 500 €, avec un plafond de 30 mois de salaire + 1 mois plus de 50 ans + 2 mois plus de 55 ans.

Pour l’encadrement

C’est la mesure la plus favorable qui s’applique (soit les accords d’entreprise soit les mesures du PSE 2008 ou soit le plan de modernisation 2014)

Un congé de reclassement de 12 à 18 mois avec un cabinet d’accompagnement, des formations déplafonnées en fonction du projet, le reversement (dans le plan de départ volontaire) de 75% sur le solde du congé de reclassement restant à recevoir.

Des aides

A la création d’entreprise entre 11 et 13 000€.
Pour l’entreprise qui embauche un salarié de La Redoute, prise en charge pendant 6 mois des charges sociales.

Indemnités différentielle pendant 24 mois en cas de salaire inférieur, etc.


Pour ceux qui restent

Le retrait de l’accord des mesures sur l’évolution du temps de travail (mesures renégociées après la cession)

L’engagement de Kering que les 180 M€ restent à la disposition des salariés dans la Fiducie jusqu’en 2024 et que les fonds restant après 2017 puissent être repositionnés sur d’autres mesures ou redistribués.
+315 millions pour les investissements futurs.

Important :
Si vous avez déjà négocié un plan de départ volontaire, dites moi, par le commentaire, ce que vous pensez de cet accord et parlez moi de votre expérience. Si vous le souhaitez votre commentaire ne sera pas mis en ligne.
Merci car ce sujet est très sensible.