140247

05/03/2012

Parlez-nous de la croissance !

Nous ne sommes pas candidat, heureusement ! Mais cela ne nous interdit pas d’avoir des idées et de les exprimer.

Ainsi, plutôt que de parler de la dette, je parlerai d’abord de l’investissement dans la formation (de l’école de la première chance aux masters les plus prestigieux), de la politique industrielle et des points de croissance à chercher dans les pôles d’excellence, des prêts que le système bancaire – soutenus par l’Etat – devrait accorder aux entreprises pour l’Innovation / la Recherche / le Développement.

Oui je parlerai d’abord des recettes avant de parler des dépenses.

Tout le reste du discours est utile mais il fait boutiquier, usurier. Par exemple, la Grèce n’a pas la moindre chance de s’en sortir avec la cure d’amaigrissement que lui imposent les Etats Européens.

Je crois que l’on en sait assez sur les économies recherchées par nos candidats, je voudrais les entendre sur les investissements d’avenir. Et cela devient urgent.

02:35 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : croissance