140247

15/10/2013

La révolution de l'Amour

C'est le dernier livre de Luc Ferry.
Passionnant, voici quelques lignes d'une interview qu'il a accordé à la Revue La Cohorte

Question : quelles furent, par contraste, les principales causes sacrificielles, les motifs de mort violente et massive dans le passé ?

Réponse : Dieu, la patrie et la révolution. Les guerres de religions, les guerres nationalistes (la dernière en date fit plus de cinquante millions de morts) et les guerres révolutionnaires (le communisme fera au bas mot cent vingt millions de morts de par le monde) furent l'indice de ce que l'humanité tenait pour sacré.

Lire la suite

05:23 Publié dans A lire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : luc ferry

24/09/2013

Le coup de gueule de Laurent Berger contre le syndicalisme de la désespérance

"J'en ai assez du syndicalisme de la désespérance. Quand on obtient ce qu'on demande, on l'assume. Et l'on ne va pas chercher ailleurs des motifs d'insatisfaction. A trop donner le sentiment que jamais rien n'avance, on donne raison à ceux qui alimentent les peurs et veulent faire exploser nos valeurs"

05:34 Publié dans A lire | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : laurent berger

09/09/2013

26% des seniors signent une rupture conventionnelle

D'après la DARES, en 2012, les ruptures conventionnelles ont représenté 16% des fins de contrat à durée indéterminée (CDI), derrière les démissions (57%) et les licenciements (27%).

Chez les salariés de 58 à 60 ans, la part de ces ruptures est en moyenne de 26% devant les démissions (22 %).

La part des ruptures conventionnelles parmi les fins de contrat a tendance à augmenter avec l'âge.

En 2012, elle n'est que de 13% pour les moins de 30 ans tandis qu'elle avoisine 17% entre 30 et 54 ans et atteint 20% pour les 55 ans et plus. Au sein de cette classe d'âge, les seniors de 58 ou 59 ans sont même surreprésentés (26% des fins de contrats)