140247

22/11/2013

Enfin, entendre la voix métropolitaine de Martine Aubry

Je désespérais de ne plus entendre, depuis 18 mois, la seule voix métropolitaine qui compte, celle de sa Présidente: Martine AUBRY.

Comment interpréter son silence, lors du retrait de LILLE de la liste des 3 métropoles européennes inscrites dans le projet de loi sur la décentralisation. Comme beaucoup -qui se taisent- j'aimerais comprendre les raisons de ce retrait qui handicape notre avenir.

Lire la suite

14/11/2013

Les syndicats veulent faire de Bruxelles une ville durable

Les syndicats bruxellois veulent faire de Bruxelles une ville durable, mais comment procéder pour relever l'ensemble des défis ?

Ils lancent le débat et apportent des pistes de réponses dans une brochure "Bruxelles en transition ? Pour une approche syndicale du développement durable"

Lire la suite

04/11/2013

Il est urgent de mieux encadrer le statut de l'auto-entrepreneur

Pour résorber son retard historique, la création d'entreprises est un enjeu majeur pour le Nord Pas de Calais. Créer de nouvelles entreprises, inciter à la reprise d'entreprises est une impérieuse priorité qu'il convient de soutenir. Mais je ne suis pas prêt ,pour cela, à gober tous les discours et surtout les chiffres que l'on nous a assénés ces dernières semaines.

24000 entreprises ont été créées en 2012 dans le Nord Pas de Calais. Plus d'une nouvelle entreprise sur deux a le statut d'auto-entrepreneur. S'il faut se réjouir des efforts réalisés pour aider les aspirants à la création d'entreprises, je partage totalement les interrogations et les critiques de l'artisanat sur le statut de l'auto-entrepreneur.

La CFDT nationale rappelait dernièrement que sur les 900000 auto-entrepreneurs inscrits, 49% n'étaient pas actifs, 41% déclarent moins de 6000€ de chiffre d'affaire annuel contre 6% qui déclarent plus de 30000€. Voilà qui devrait rendre plus modestes certains chantres de l'entreprenariat en région.
Comment passer sous silence l'UPA ou la CAPEB qui dénoncent une distorsion de concurrence avec les indépendants de droit commun ou un détournement des règles de sous traitance.Comment ignorer certaines agences qui préfèrent recruter des collaborateurs avec le statut d'auto-entrepreneur que de les embaucher comme salariés, j'appelle ça du travail salarié dissimulé.Quid des employeurs qui s'en servent comme de super période d'essai d'un ou deux ans. Comme consommateur comment me garantir d'un travail réalisé dans les règles de l'art?

Derrière la façade de l'apologie de la culture entrepreneuriale, il y a me semble t'il de gros dérapages et de réelles questions à se poser.

Attention, au nom de la nécessaire revalorisation des vertus de l'entreprenariat, de ne pas laisser croire que la responsabilité d'entrepreneur est compatible avec zéro papier, zéro comptabilité , zéro assurance, zéro code du travail. Créer une entreprise soumise aux règles de droit commun comme le font,chaque année, les 2000 nouvelles vraies entreprises artisanales de la région,avec l'aide de la chambre des métiers,me semble de très loin être la stratégie la plus responsable et citoyenne.

04:54 Publié dans A lire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autoentrepreneur