140247

23/03/2014

Je suis allé voter. Ce soir je constate, comme vous, les dégâts.

L'extrême droite progresse encore et encore. Les électeurs FN sont des femmes et des hommes que je côtoie tous les jours, ce sont des citoyens comme moi, ils se sont déplacés pour voter. Si ce soir je suis consterné, ma colère n'est pas tournée vers eux. J'en veux à ces élus éloignés de nos préoccupations. A ces candidats qui n'ont pas eu le courage d'afficher leurs opinions. Qui n'ont pas osé aller au charbon sur les problèmes de l'emploi, du logement, de la gestion des âges.

J'en veux aux responsables socialistes du Pas de Calais qui ont divisé leur camp au profit de leur ego démesuré, alors que les enjeux exigeaient l'union.

Mon maire ayant été élu au premier tour, je n'aurai pas à me déplacer dimanche prochain, j'imagine que les lecteurs de ce blog ont tous été votés et le feront encore dimanche prochain. Je ne crois plus aux injonctions surtout de dernière minute pour convaincre les abstentionnistes de se déplacer.

Je redoute les futures élections européennes. Nous allons en parler ici même.

Ma tristesse n'est pas découragement. Il est possible, pour les humanistes, pour les femmes et les hommes d'engagement, de gagner la bataille des idées. Ce soir me donne l'envie de continuer mais surtout d'être encore plus militant, de me battre avec celles et ceux qui, francs du collier, prennent leurs responsabilités.

03/03/2014

Manager la Web génération

Quelles attitudes efficaces pour les managers

On ne manage pas un jeun collaborateur comme un senior.

1. Accepter le dialogue. Hier je disais dialoguer, je préfère maintenant « accepter les discussions informelles ». Ne pas être choqué par l’expression d’un point de vue exprimé sans prendre de gants. Le style texto est un style direct. Nous devons accepter le dialogue. Depuis 1943, Kent Lewin a démontré l’avantage de la discussion sur l’exposé pour lever les résistances au changement. Un bon manager doit en être convaincu. Trouver normal que toutes les injonctions soient soumises à questions, c’est le signe d’un investissement pour réussir la mission demandée.

Lire la suite

04:41 Publié dans A lire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : web génération

26/02/2014

Les attentes de la Web génération

Après avoir essayé de comprendre ce que la pratique du Web avait impacté les comportements des nouvelles générations, je vais essayer, ici, de lister les attentes et les besoins que cette génération exprime.

1.Pourquoi tourner autour du pot, si on travaille, c’est pour un salaire. C’est la crise et il faut vivre. Les enfants rois sont devenus grands et gourmands. Ils ont été habitués à tout avoir, à tout recevoir, on ne leur a pas imposer de dire merci. Vous les trouverez « enfants gâtés » et vous ne « pouvez rien en tirer ». Et si, leur gourmandise rimait avec : envies, projets, challenge, défi, exigences personnelles. Et si, la gourmandise n’était pas un vilain défaut, et si,elle devait se mériter.

2.« Besoin d’émotions partagées ». Ce qui se partage le plus dans les teams, les forums, les réseaux, ce sont les émotions. Pas les émotions solitaires, les émotions que l’on partage avec d’autres, même si ce sont des « amis » virtuels. Avec le Web, le partage est permanent et les émotions n'en sont pas moins fortes parce qu’elles sont virtuelles. Regardez les clips de You Tube et vous comprendrez ce besoin d’aller toujours plus loin dans l’émotion.

Lire la suite

05:13 Publié dans A lire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : web génération