140247

06/01/2015

2015, un blog qui évolue

En 2014, vous avez visité le blog plus de 100 000 fois et visionné plus de 2 500 000 pages.

Merci !

Initié sur le thème des solidarités intergénérationnelles, le blog s'est fait l'écho de préoccupations très diverses comme les relations sociales, la réforme territoriale, le management, le syndicalisme, le rôle du CESER, mais aussi les faits de société, voire des faits divers. L'éparpillement guette. Il faut recentrer.
En 2015,

Lire la suite

14:33 Publié dans A lire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog avenir 2015

31/12/2014

Cadeau pour finir 2014

Le dernier texte de mon ami et maître, Jean Paul JACQUIER, décédé cette année :

" J'ai eu une belle vie. Je me suis beaucoup amusé. Question engagement et non boulot, je n'ai pas réussi à changer la société, j'ai échoué à changer le syndicalisme, mais j'ai pris mon pied à essayer."


Je vous souhaite une très bonne année 2015.

Un peu de bienveillance, un peu d'audace, une bonne santé pour tenir nos engagements et aucune faiblesse face aux démagogues,voilà mes souhaits pour cette année d'élections locales très importantes.

À bientôt pour des nouvelles du blog façon 2015.

Jean Marie

17:17 Publié dans A lire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voeux 2014

24/12/2014

Le bonheur

Le militant que je suis sait que le bonheur ne se revendique pas. Je ne suis pas heureux de voir ce monde où les horreurs éclaboussent chaque jour nos écrans, je suis malheureux de voir cette pauvreté à nos portes et je me bats contre ces injustices avec mes petites mains comme tant de militants, de bénévoles, de femmes et d'hommes de bonne volonté.

En cette veille de fêtes, qui ne réfléchit pas aux conditions du bonheur? Est ce du temps perdu? Est ce une bonne chose de rechercher les clefs du bonheur quand un camarade me dit qu'elles n'existent pas? Beaucoup en réclament à l'Etat, certains a leur employeur, d'autres à leur Dieu. Et vous, n'êtes vous pas comme moi à vouloir toujours positiver, parfois je me sens dans la peau de ces musiciens du TITANIC qui jouaient, à grandes envolées, quand le bateau coulait.

Je ne suis pas adepte des retraites ou des récollections, je ne crois plus au sauveur suprême, et pourtant... j'ai besoin des autres pour réfléchir, j'ai besoin de mon Autre pour recevoir et donner. Cette fin décembre nous aide à méditer, les jours sont gris, les nuits tombent vite mais quelque chose nous dit qu'après le 20, les jours rallongeront, la lumière nouvelle percera dans les givres de janvier. C'est le bon moment pour nous ressourcer auprès de nos parents, enfants, petits enfants. C'est le moment des souhaits, de souhaiter autour de nous santé et..bonheur. Nous y revenons.

Comme les adolescents nous avons le spleen, que celui ci nous aide au moins à grandir et à nous émanciper.

J'ai été puisé dans les écrits du Conseil National de la Résistance les ressorts qui permettaient à ces héros de penser un après guerre plus juste, plus humain, plus solidaire. Ces femmes et ces hommes de l'ombre, nombreux étaient syndicalistes chrétiens ou communistes, avaient intitulé leur texte: "des jours meilleurs".

Nous aussi, nous pouvons essayer d'annoncer "des jours meilleurs", cela dépend d'abord de nous. Rien ne se fera sans nous. Le pire s'il est toujours possible n'est jamais inéluctable. Je me sens, en ce mois de fêtes, proche de ceux qui refusent l'exclusion, proche de mes camarades en difficulté dans les entreprises et qui refusent les solutions extrêmes ou violentes, proche de cette femme qui sur son vélo vient déposer dans ma boîte le journal de la communauté paroissiale (dernier lien du quartier), proche de ces enfants qui ne sourient pas. En me rapprochant de ces Personnes, peut être approcherai je ce bonheur tant recherché.

01:21 Publié dans A lire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bonheur