140247

03/06/2013

Chômage : cherchez l’erreur

Voici les taux de chômage 2011 des 3 entités de l’Eurométropole Lille – Kortrijk – Tournai

Province du Hainaut : 11,70%

Province West- Vlaanderen : 3,20%

Nord Pas de Calais : 12,90%

Au moment où nous sommes si nombreux à essayer de répondre à cette lancinante question « Que faire pour baisser le chômage ? », ne serait-il pas utile d’arrêter de chercher midi à quatorze heures et de simplement passer la frontière et copier ce que font les flamands ?

La Belgique est le premier partenaire commercial des entreprises du Nord Pas de Calais. La région compte 500 entreprises à capitaux majoritairement belges, soit 11 000 salariés !

La Belgique représente 25% des exportations régionales et 19% des importations.

Y aurait-il, peut-être bien, quelque chose à gagner en travaillant le sujet, un bon travail pour le CESER Nord Pas de Calais.

05:46 Publié dans A lire, Actualités, emploi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chomage

01/03/2013

Négocier pour sauver notre filière automobile

L’automobile c’est 400000 emplois en France (-30% en 10 ans). C’est le premier employeur industriel de la région, 55000 pour la filière en Nord Pas de Calais. Les ventes ne cessent de chuter. C’est dans ce contexte qu’il faut replacer les négociations « compétitivité » passées à SOVELNORD ou en cours à RENAULT.

Les syndicalistes européens de l’automobile négocient partout des accords compétitivité-emploi. Voici un résumé de l’enquête réalisée par Liaisons Sociales Magazine.

Lire la suite

02:53 Publié dans emploi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : filière automobile

25/02/2013

Construisons nos CV de site

Nous disposons de très belles plaquettes statistiques sur chacun de nos territoires constituant la Région Lille Nord Pas de Calais, mais il nous manque toujours l’outil argumentaire permettant de vendre l’attractivité de chacun de nos territoires.

Comme les employeurs qui embauchent, les investisseurs sont de moins en moins nombreux et de plus en plus exigeants. Pour gagner un job il faut un bon CV et une extraordinaire motivation. Pour gagner un investissement d’un million et plus d’euros il faut un « CV de site » exemplaire et une extraordinaire volonté des acteurs clés du territoire.

Ces CV de site n’existent pas encore en Nord Pas de Calais, nous pourrions y travailler.
Le CV de site ou de territoire peut aider à la localisation de projets industriels, voire à la reconversion ou la revitalisation d’un site de production. Pour faire court, disons que ce serait au territoire ce qu’est le bilan de compétences d’un salarié.

La démarche CV de site comprend 2 approches complémentaires : la prospective économique et la valorisation du site. La prospective économique permet d’identifier des opportunités d’activité et la valorisation du site s’appuie sur l’analyse des compétences collectives. Ces 2 démarches se nourrissent mutuellement pour définir des scénarios d’évolution de l’activité. Les atouts qu’offre le site sont confrontés aux projets industriels existants ou à venir.

Plusieurs conditions doivent être réunies pour rendre efficace la démarche :
1. Le diagnostic doit être partagé par des acteurs aux légitimités différents (partenaires sociaux, chambres consulaires, élus…)
2. Le CV met en avant les points forts de l’attractivité du site mais ne cache pas pour autant certaines faiblesses présentées comme points de progrès,
3. Le CV n’exonère aucunement les candidats à accepter des efforts, voire certaines remises en cause pour accéder aux exigences de l’investisseur potentiel.
4. Il n’y a pas de CV de site sans projet de site et encore moins sans interlocuteur reconnu et accepté par les acteurs résidant sur le site.

01:12 Publié dans emploi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cv de site