140247

24/09/2013

Contrat de génération un peu plus de temps pour les retardataires

Les entreprises de + de 300 salariés sont obligées de négocier un accord avec les syndicats ou à défaut de déposer auprès de l'administration sur les contrats de génération avant le 30 septembre 2013.

Si le gouvernement n'a pas remis en cause ce délai, il a décider d'accorder une souplesse de quelques semaines à celles qui ayant ouvert les négociations ont besoin d'un peu de temps pour achever les négociations dans de bonnes conditions.

Pour conseiller plusieurs négociations, je considère pertinente cette décision. En effet, trop de textes actuellement en discussions sont loin de répondre aux enjeux posés par le chômage des jeunes et leur intégration dans les entreprises.

09/09/2013

26% des seniors signent une rupture conventionnelle

D'après la DARES, en 2012, les ruptures conventionnelles ont représenté 16% des fins de contrat à durée indéterminée (CDI), derrière les démissions (57%) et les licenciements (27%).

Chez les salariés de 58 à 60 ans, la part de ces ruptures est en moyenne de 26% devant les démissions (22 %).

La part des ruptures conventionnelles parmi les fins de contrat a tendance à augmenter avec l'âge.

En 2012, elle n'est que de 13% pour les moins de 30 ans tandis qu'elle avoisine 17% entre 30 et 54 ans et atteint 20% pour les 55 ans et plus. Au sein de cette classe d'âge, les seniors de 58 ou 59 ans sont même surreprésentés (26% des fins de contrats)

18/07/2013

Emplois d’avenir : pas si simple…

Au départ, l’idée est généreuse et le concept très simple : de trop nombreux jeunes peu ou pas qualifiés au chômage et, en face, des collectivités, des associations, des entreprises du secteur non marchand aux moyens financiers souvent limités avec, pour en assurer le succès, une aide substantielle de l’Etat.

Cette vieille recette-un public, un dispositif, un financement- qui a pourtant été expérimentée de nombreuses fois depuis le plan Barre pour l’emploi des jeunes (1977 !) ne semble pas fonctionner comme l’espéraient ses initiateurs, avec cependant des différences entre départements, qu’il conviendrait d’analyser. On peut ici s’interroger sur l’efficacité de ces multiples plans d’emploi pour les jeunes, s’enchaînant souvent sans qu’un bilan du précédent ait été tiré, au vu d’un maintien d’un sous-emploi important pour les jeunes.

Lire la suite

04:23 Publié dans emploi, jeunes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : emplois d'avenir