140247

22/02/2012

Minutes d’une négociation salariale qui s’est passée cette semaine.

Le Délégué Syndical : Monsieur le Directeur…

Le PDG : Je donne la parole à notre Directeur des Ressources Humaines.

DS : C’est à vous que je cause Monsieur le Directeur !

PDG : Laissez d’abord notre DRH présenter le cadre de ces négociations salariales.

DS (très calme) : Monsieur le PDG, si vous comprenez mieux ainsi, écoutez moi.
C’est simple. C’est clair et net. Avant d’écouter les propositions de notre DRH, je veux savoir si vous, Monsieur le Directeur, vous accepterez pour vous-mêmes, les augmentations que vous allez nous octroyer.
Silence.

PDG : Oui... enfin, quoi ? Qu’est ce que vous dites (rires) que voulez vous dire Monsieur le Délégué Syndical ?

DS : Je vous demande si notre DRH va nous proposer l’augmentation de 34%* qui a été la votre entre 2009 et 2010. J’imagine que vous grand lyrique de la responsabilité sociale de l’entreprise – vous qui refusez toute discrimination- oui, vous Monsieur le Directeur, vous allez alignez nos augmentations sur les vôtres.

PDG : Vous... vous plaisantez... Enfin je veux dire que vous allez arrêter votre petit numéro.
Long silence.
Vous savez que j’ai signé la tribune des grands patrons, je suis d’accord pour payer plus d’impôts.

DS : Et nous on a cru au « travaillez plus pour gagner plus » !

PDG : Arrêtons ce… je vais d’ailleurs limiter mon salaire fixe

Grosse épidémie de toux autour de la table.

DS : Monsieur le Directeur, je vous propose une négociation en 2 temps. Une première concernant les augmentations 2012 du Top Management. La 2ème négociation consistera à aligner l’ensemble des collaborateurs sur cette délibération. Refus de toute discrimination, n’est ce pas ?

PDG : Ne mélangeons pas tout.

DS : Vous voulez dire les torchons avec..

PDG : Ca suffit ! Respectez les règles du jeu que nous nous sommes données.

DS : Mais Monsieur le Directeur, je suis en train de vous les proposer, ces règles du jeu.

PDG excédé : Je clos cette séance ridicule !




* 34%, c’est l’augmentation qui a été celle des patrons du CAC 40 entre 2009 et 2010.

15/02/2012

Le syndicat ne doit pas s’engager pour un candidat

Je suis un inconditionnel de l’indépendance syndicale.

Pour moi, un syndicat n’est ni de droite ni de gauche.

Réduire le syndicalisme à la gauche, c’est de fait, exclure la moitié du salariat.
Militant, puis responsable de la CFDT, j’ai milité avec d’autres pour que le syndicat n’appelle plus à voter pour qui que ce soit aux élections politiques.

Lire la suite

06/02/2012

Les chiffres définitifs des élections de représentativité dans la Fonction Publique d’Etat

Ces élections se sont déroulées en plusieurs temps, j’ai essayé de vous en informer au fur et à mesure des dépouillements.


Aujourd’hui, nous avons les résultats définitifs diffusés le 1 décembre par le ministre de la fonction publique.
Ces élections ont réuni au total 1 205 241 électeurs et engendré un taux de participation s’établissant à 53%. FO recueille 16,61% des voix contre 15,84% pour la FSU qui perd sa place de leader mais finit tout de même en seconde position juste devant la CGT qui totalise 15,82% des voix, suivent la CFDT 14,56%, l’UNSA 13,98%, Solidaires 8,62%, la CGC 5,20%, la CFTC 3,87% et la FGAF 1,47%.