140247

04/07/2014

La démission du CESER Nord Pas de Calais

Le Conseil Régional a débattu de notre organisation territoriale et le CESER est resté muet,silencieux, inerte.

J'en suis meurtri et consterné. Pour deux raisons: nous pouvions prendre une position courageuse et parce que la majorité qui a soutenu la présidence DEGROOTE a fait défaut.

Oui, nous pouvions être courageux! Devant l'unanimisme des élus régionaux, j'avais proposé de " prendre acte" du statu quo territorial, ce qui nous évitait de nous diviser sur le périmètre, mais je refusais "l'immobilisme" et appelais au débat. Je reprenais la première préconisation de notre avis du CESER, voté à l'unanimité en 2009, sur les partenariats renforcés avec les belges et les picards. Je prenais acte de la fin mille fois annoncée des conseils départementaux pour dire qu'il fallait travailler à la mise en œuvre future de la compétence sociale (qui est quand même, pour un syndicaliste, la moindre des choses). J'avais avec les compétences réaffectées, parlé des agglos. Je souhaitais une métropole aux compétences élargies.

Tout cela a été balayé, laminé, avec cette argumentation qu'il fallait encore débattre, qu'il fallait attendre, quand comprendrons nous que les trains vont maintenant à très grande vitesse?

J'ai rencontré le président du CESER Picardie, nous connaissons la position du Président Regional Picard, avons nous le droit de balayer d'un revers de main arrogant leurs approches?

Mais peut être que tout le monde s'en fout. Peut être qu'il est urgent d'attendre.

10:35 Publié dans CESER | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ceser régions

Triste CESER

Voici le projet de rapport que la majorité du CESER Nord Pas de Calais a retoqué. Triste CESER !

Rapport v3-1.doc

05:02 Publié dans CESER | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rapport région

22/06/2014

Le périmètre de notre future région

A l'heure ou j'écris ce papier, je suis encore rapporteur du CESER sur le futur périmètre régional. Je vais essayer, ici, de vous faire partager "l'ivresse" du rapporteur.

Le Président DEGROOTE, m'a demandé de porter le débat sur ce sujet, effectivement très sensible, du périmètre de notre future Région.

Constat déjà consternant:

- nos grands élus régionaux ont tous pris position pour "rester en l'état", la région Nord Pas de Calais, avec ses 2 conseils généraux.
- et nous société civile, la société du premier mot, pinuts! Que fait la Vice Présidente à la démocratie participative?

Me voilà devant la feuille blanche. Moult cartes qui nous crient notre petitesse. Une histoire qui nous rappelle que nous avons d'abord été picards avant cette invention de nordistes. Et cette arrogance que j'ai partagée, de mettre la pointe du compas sur LILLE, et d'en faire la capitale de millions de consommateurs européens . Cette histoire commune avec Bonduelle pour dire, moi syndicaliste et lui grand patron, que l'avenir du Nord est au Nord, oui mais au Grand Nord. Avec une Métropole Grand LILLE.

Avec le Président du CESER, je déjeune avec le Président Picard qui nous dit tout de go: "Champagne Ardennes pas question! Nord Pas de Calais, tous les flux vont dans ce sens".

Alors ma position est de dire que l'on n'a pas le droit d'éliminer notre rattachement à la Picardie ( oui j'ai bien dit notre rattachement). Que l'Euro Métropole est en panne. Que nous ignorons le Kent. Et quid de l'arc maritime. Et le Grand Paris, on va continuer à l'ignorer?

Évidemment, le CESER est très partagé, beaucoup soutiennent l'unanimisme des grands politiques, beaucoup me disent qu'il ne faut pas les froisser, d'autres ont peur ( à juste titre) de créer une région pour le FN... pas facile pour mon Président.

Et voilà, le CESER, qui est depuis 6 ans mon terrain d'actions privilégié, au pied du mur.

Faut il prendre position? Oui. Faut il prendre position avant le Conseil Régional, encore oui. Quelle position?
Je suis prêt à l'aider à sauter le mur avec fierté.

Vous saurez la fin dans quinze jours, mais rester entre nous "les Chtis" ou ouvrir grandes, nos portes et fenêtres, pour être plus nombreux, plus forts, plus sûrs de nous et moins conservateurs, là est la question.

23:32 Publié dans CESER | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : région