140247

23/08/2010

La place de l’Etat en région Nord-Pas de Calais.

L'avis que j'ai présenté en séance plénière le 08 juin 2010 a été adopté par 68 voix pour, 12 voix contre et 16 abstentions, le CESR présente ses préconisations pour améliorer la gouvernance publique locale, la lisibilité pour le citoyen et le travail quotidien des fonctionnaires dans un cadre en pleine évolution.

Lire la suite

07:42 Publié dans CESER | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cesr, etat en région

16/04/2010

Le 20 avril, un colloque sur l’Etat en région

Dans le cadre de mon mandat au Conseil Économique et Social Régional, j’organise un colloque qui pose clairement la question de la réforme de l’Etat en région Nord-Pas de Calais, mardi 20 avril matin. Pour cet évènement, d’éminents invités vont venir nous faire part de leur expertise, de leur expérience et de leur regard pour éclairer nos choix régionaux.

Lire la suite

01/04/2010

J’ai rencontré le Maire de Maubeuge

Avec cette obsession que le CESR m’a mis dans la tête « quelle place de l’Etat en région » je suis allé voir le Maire de Maubeuge

Toujours aussi grand et dynamique Rémi Pauvros entre tout de suite dans le vif du sujet « le désengagement, ou, le transfert, de certaines politiques publiques de l’Etat est une réalité. Pour être crédible, il faut qu’il s’assure de sa présence territoriale et qu’il se donne les moyens de la maintenir.

L’Etat a, par exemple, délégué la quasi-totalité du réseau routier en ne gardant que 10 000km de routes en France, soit l’équivalent des routes départementales du Nord et du Pas de Calais. En même temps, il supprime les services des DDE et reconstitue des grandes directions inter départementales des routes. Le Maire de Maubeuge n’a donc plus d’interlocuteurs devant lui pour la problématique de la RN2. Il faut lui s’adresser au Sous-préfet pour organiser une réunion de conciliation mais sans la présence de hauts fonctionnaires véritablement décisionnaires sur ce dossier. La seule possibilité est de passer au niveau ministériel. On est là face à un désengagement de fait.

A ma question concernant la décentralisation de l’Etat sa réponse est cinglante : « Il faut parler de centralisation étatique ! Pour signer une convention ANRU ce n’est pas avec la Sous-préfète à la ville qui se trouve à Lille mais je dois aller au ministère à Paris …. Si vous parlez de déconcentration parlez de déconcentration sans crédit »

Les bras m’en tombaient de voir comment sur le terrain étaient vécus les beaux principes énoncés dans la décentralisation.


Heureusement, le visage de mon interlocuteur se détend dés que j’aborde les questions sur le Sous-préfet.

« Mes contacts avec le Sous-préfet sont constants et quotidiens. Nous parlons de tout et devons trouver des solutions sur place sans tout attendre de Lille ou Paris. Avec le Procureur, le Président du tribunal et le Commissaire divisionnaire le Sous-préfet est le seul représentant de l’Etat sur le territoire. Il ne faut absolument pas le supprimer. Cette présence physique est indispensable, d’abord pour une représentation de l’Etat.

Et c’est important lors des manifestations patriotiques mais le Sous-préfet au-delà de sa fonction d’autorité. C’est d’abord le facilitateur,. Son premier rôle c’est la relation avec les services de l’Etat.

Le Sous-préfet est la permanence de l’Etat sur les territoires. Il règle une kyrielle de petits problèmes du quotidien qui permettent de soulager les maires de petites communes dépourvues de personnel communal. Ils vont dans le futur avoir un rôle majeur avec la réforme des collectivités et la refonte des périmètres des intercommunalités. Mais il faudra une déconcentration des pouvoirs du Préfet de département plus importante à hauteurs des besoins.

Et pour ceux qui sont sceptiques sur la qualité de la relation entre les élus (ici de gauche) et les hauts fonctionnaires, je terminerai par le propos de Monsieur le Maire « je souhaite un plus grand pouvoir d’interpellation du représentant de l’Etat ».

Comme quoi sur le terrain, face aux difficultés élus locaux et fonctionnaires font bon ménage et personne ne s’en plaindra.

08:00 Publié dans CESER | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maubeuge, sous-préfet, cesr