140247

03/07/2012

Un médiateur pour la retraite

Pas toujours facile de faire valoir ses droits à la retraite… Dans ce contexte, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) a mis en place dans certaines régions depuis fin avril 2012, un dispositif national de médiation, qui « prolonge les actions menées par les caisses régionales pour développer la qualité des relations avec leurs assurés et leurs retraités »

Les missions du médiateur de l'Assurance retraite

Plus concrètement, ce médiateur a pour mission d’offrir une nouvelle voie de recours gracieux aux assurés qui ont déposé une réclamation ou contesté le traitement de leur dossier par leur caisse de retraite, s'ils ne sont pas satisfaits ou s’ils sont en désaccord avec la réponse qui leur a été apportée…

A noter que tout assuré (ou son représentant légal) peut gratuitement saisir le médiateur de l'Assurance retraite, dès lors qu'il a préalablement déposé une réclamation écrite auprès de sa caisse de retraite et qu'il n'est pas satisfait de la réponse. Chacun peut saisir ce médiateur, par courrier ou par courriel (voir adresse ci-dessous).

Comment ça marche ?

- À réception de votre demande, le médiateur en vérifie la recevabilité.
- Il étudie uniquement les dossiers ayant déjà fait l’objet d’une réponse écrite de votre caisse régionale. - Si votre demande est recevable, le médiateur en accuse réception dans un délai de 15 jours.
- Il procède ensuite à l’examen de votre dossier.
- Il peut vous fournir une explication concernant la décision prise par votre caisse régionale.
- Il peut également émettre une recommandation à votre caisse régionale pour le réexamen de votre demande.

La décision finale est du ressort de votre caisse régionale.
Vous serez informé des suites données à votre demande.

Expérimenté en 2012, pour les caisses de retraite implantées dans les régions Centre, Languedoc-Roussillon, Nord-Picardie et Normandie, ce dispositif sera généralisé, dès 2013, à l'ensemble du territoire.

Coordonnées : Le Médiateur de l'Assurance retraite M. Claude Périnel 75951 Paris cedex 19 mediateur@cnav.fr

01:36 Publié dans Retraite | Lien permanent | Commentaires (0)

28/06/2012

Le fiasco des retraites au titre de la pénibilité

Le nombre de retraites anticipées au titre de la pénibilité, un dispositif entré en vigueur le 1er juillet 2011,1731, est un fiasco ! !

Au 31 mars 2012, 1731 demandes ont été attribuées, 535 ont fait l’objet d’un rejet et 948 sont en cours d’instruction, selon la CNAV.
Pour bénéficier de ce dispositif, il faut justifier d’un taux d’incapacité d’au moins 20% provoqué par une maladie professionnelle ou un accident du travail, ou bien compris entre 10 et 20% après approbation d’une commission ad hoc.

Et dire que l’ancien gouvernement estimait que 30 000 retraités bénéficieraient de cette mesure.
Actuellement, moins de 1% des nouveaux retraités est concerné ;

Je le redis, la pénibilité vue par la lucarne des retraites, c’est l’impasse assurée ; la pénibilité au travail ce n’est pas un problème de retraité mais de salarié. C’est aux employeurs et aux syndicats de trouver les conditions d’un accord – sûrement par les branches professionnelles – permettant de trouver des solutions à ce vrai problème qu’est la pénibilité.

02:13 Publié dans Retraite | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pénibilité

18/06/2012

15 millions de retraités fin 2010

15,1 millions de personnes bénéficiaient au 31 décembre 2010 d'une pension de retraite d'au moins un régime de retraite ou complémentaire.

Le nombre de retraités a augmenté de 340 000 en 2009 et en 2010 contre 380 000 en 2006, 2007 et 2008.

Ce ralentissement s'explique par la restriction, à compter du 1er janvier 2009, des conditions d'accès au dispositif de retraite anticipée pour carrière longue.

Lire la suite