140247

20/11/2018

Avec la retraite à la carte, créons une banque des temps.

Au moment où certains dirigeants donnent une image exécrable du syndicalisme, le syndicalisme de propositions travaille et préconise des solutions très pertinentes.

En dépouillant les 120 000 réponses à son enquête « parlons retraites », la CFDT a repéré que 70% des répondants préféraient avoir plus de temps libre tout au long de la vie, plutôt que beaucoup de temps libre à la fin de la vie. « La banque des temps » sera donc portée comme une revendication syndicale ces prochains mois.

Le point étape gouvernemental de la semaine dernière démontre la pertinence du dialogue social sur un sujet aussi anxiogène que la réforme des retraites. Quand, en plus, Monsieur DELEVOYE et son équipe du Haut Commissariat à la réforme des retraites, ont su gagné la confiance de leurs interlocuteurs, nous pouvons attendre beaucoup des concertations en cours. Cela nous changerait de la verticalité, prônée comme gage d’efficacité, ces derniers mois.

Oui, une réforme en profondeur de notre système peut permettre une transformation sociétale au delà de la retraite. Voici quelques-unes de ces transformations qui devraient s’échelonner tout au long de la vie.

Les jeunes: la transition études-emploi, plus tardive, est devenue multiforme ( apprentissage, alternance, stages, service civique, expériences à l’étranger, engagement humanitaire...), cette richesse de parcours, malheureusement souvent précaire, un système par points pourrait les prendre en compte.

L’adulte au travail souhaite, de plus en plus, faire des pauses tant la pression au travail est forte. La qualité de vie au travail devrait être abordée pour éviter d’arriver en retraite trop fatigué voire usé. Mieux articuler vie privée et vie professionnelle, par exemple pour les aidants familiaux, ou des congés sabbatiques pris sur le temps de la retraite répondraient au souhait de beaucoup.

La transition travail-retraite avec l’instauration d’une vraie retraite à la carte permettrait des transitions plus douces, favorisant les transferts de compétences et d’expériences.

Enfin, quand le temps moyen passé à la retraite est de 26 ans et 6 mois (mais si et c’est une moyenne), il s’agit d’une nouvelle et longue partie d’activités qu’il faut préparer minutieusement. Structurer un vrai projet de retraite nécessite un peu de réflexion, des conseils. La réforme des retraites devrait créer ce droit à l’anticipation du temps de retraite.

18:50 Publié dans Retraite | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : retraite 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.