140247

06/02/2014

La rumeur se propage d'autant plus facilement que les enseignants ont peur ou refusent d'ouvrir les portes de leur classe.

C'est très grave cette histoire de rumeur.

C'est surtout dangereux pour l'égalité future que les petites écolières sont en droit d'espérer.
C'est aussi significatif du refus des enseignants de soumettre leurs pédagogies aux questionnements citoyens. Enfermés dans leur certitude que les parents sont ignares en pédagogie, ils sont aujourd'hui en difficulté.

Comme l'explique François DUBET, l'école n'informe pas comment elle enseigne sur les mœurs, du coup elle offre un boulevard à la désinformation.

Il faut donc très vite, Monsieur le Recteur, passer en com de crise.

Ouvrir les classes aux parents. Présenter" l'ABCD de l'égalité " à tous les parents, même dans les écoles non retenues dans l'expérimentation. Expliquer qu'il s'agit d'inculquer les principes d'égalité inscrits à nos frontons républicains dont l'égalité. Il ne s'agit pas de donner le pouvoir aux parents dans l'école, comme je l'ai entendu, mais d'obtenir réponse à leurs interrogations.

Je ne décolère pas contre ces irresponsables de l'UMP qui distillent l'idée qu'il existerait une théorie des genres dispensée par certains enseignants. NON la théorie des genres n'existe pas!! L'égalité des genres, c'est autre chose, ce n'est pas parce qu'elle n'existe pas aujourd'hui qu'il faut renoncer à se battre contre tous les stéréotypes qui font qu'aujourd'hui une femme n'est toujours pas l'égale de l'homme.

Je ne décolère pas contre le silence des autorités religieuses, qui ces derniers temps, semblent tétanisées pour condamner les attaques faites aux femmes et aux filles. Les religions acceptent elles l'émancipation des femmes, si oui qu'elles le disent aussi fort que ceux qui pensent le contraire.

J'espère que sur cette question, le gouvernement tiendra bon.

Et j'espère que les enseignants en auront tiré la leçon: ce qui se passe dans les classes sera d'autant plus propice aux rumeurs que les portes des classes resteront fermées aux parents.

02:54 Publié dans l'Ecole | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecole

03/10/2011

Le coût des retraites et de la dépendance ne doit pas amputer l’investissement pour l’éducation

Ce blog est un des blogs qui milite pour les solidarités intergénérationnelles.

Le financement des retraites et de la dépendance est réalisé par une génération au profit de la génération précédente, mais comme le rappelle André Masson, ce financement ouvre une créance sur la génération d’après.

Dit simplement, je suis nourri, logé, éduqué par mes parents, puis, je travaille pour financer leur retraite et nourrir, loger et éduquer mes propres enfants en contre partie j’attends de ceux-ci qu’ils financent plus tard mes vieux jours.

Lire la suite

16/02/2011

Le décrochage un problème de société

Catherine Blaya, professeur à l'Université de Bourgogne et co-fondatrice de l'Observatoire européen de la violence scolaire, explique pourquoi nous devons nous intéresser au décrochage scolaire.

Lire la suite

01:51 Publié dans jeunes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décrochage, jeunes, école