140247

24/07/2020

C’est simple comme un plan de relance

Allez savoir pourquoi nos concitoyens disent que l’économie, le social voire la politique, c’est trop compliqué, au point de refuser de lire un article, d’écouter une émission et même d’aller voter. C’est quand même un peu facile... Parlons du plan rebond et de la dette et voyons s’il faut avoir fait l’ENA pour comprendre. Un poil de bon sens, ça aide.

Plus de 90% des entreprises ont été impactées par les mesures sanitaires, le plan de relance des Hauts de France veut répondre aux besoins urgents de ces entreprises en abondant généreusement tous les dispositifs financiers déjà existants et par la création d’un « fonds rebond ». Mais le rebond ce n’est pas pour repartir comme avant, dans des activités du siècle dernier, le plan booste alors les projets Rev3 à hauteur de 85 millions d’euros et aide tous les nouveaux créateurs d’entreprise et plus particulièrement les starts-up régionales. Un mois après le déconfinement, c’était attendu.

Plus surprenant, le Président anti-éolien veut développer les énergies alternatives, poursuivre la réhabilitation des logements pour une meilleure efficacité énergétique, accompagner les entreprises qui s’engagent dans la décarbonation avec le plan « CO2 et industrie ». En avant la transition.

Après notre dernière chronique sur l’extrême vulnérabilité de la jeunesse, comment ne pas citer quelques mesures urgentes résumées par « le soutien à la première ligne sur le CV ». Et cette réponse à nos suppliques récurrentes d’accueillir plus de stagiaires dans les collectivités publiques (1300 à 1500 stagiaires seront accueillis à la Région). Et la création d’une vraie banque de données dédiée aux jeunes (la banque des stages) ?, et bien c’est chose presque faite « la Région va ouvrir un site internet permettant de faire le lien entre les appétences du jeune, les formations existantes, les offres de contrats d’apprentissage, les initiatives locales de rapprochement offres/demandes et les services disponibles (transport, logement...) ». Comme quoi tout arrive quand des propositions pertinentes sont martelées par des militants ou le CESER, il est des responsables politiques qui sont capables de les reprendre. Bravo et merci pour eux. Mais, il serait bon que la mise en œuvre ne soit pas celle des seuls fonctionnaires régionaux, un comité des usagers serait très utile, n’est ce pas Président, vous qui avez créé en 2003 le comité des usagers du droit à la retraite? A suivre...

Au total, ce bon plan, c’est quand même 1,3 millards d’euros mis à notre disposition, les acteurs régionaux économiques et sociaux, nous devons absolument nous en accaparer dans les 18 mois... après, il sera trop tard!

Parlons maintenant de la dette en traduisant, avec nos mots, les propos policés du nouveau Président de la Cour des Comptes. La dette, ce n’est pas grave, dit-il. Les plus malins se la refile d’institutions financières aux banques et vice versa, mais la dette ne meurt jamais, pas comme le Covid. A la fin, dans 10, 30 ou 90 ans, il y a toujours un couillon qui paye.. et nous ne voulons pas être ces couillons! Alors arrêtez de nous « bouffer la tête » avec vos orthodoxies et expliquez nous simplement qui va la payer cette dette exponentielle !

Vous voyez, on n’a pas été longtemps à l’école mais on comprend tout. Quand on veut.

18:32 Publié dans A lire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 072020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.