03/10/2012

Attention la crise touche aussi les retraites complémentaires

Depuis longtemps, j’étais déjà négociateur des retraites complémentaires, les partenaires sociaux sont très attentifs aux cycles économiques pour prendre les décisions dés qu ‘il le faut.

Le 6 juillet, syndicats et patronats ont analysé la situation financière des régimes AGIRC et ARRCO, voici ce qu’en disent les Présidents de ces 2 régimes (cadres et ouvriers).


« Le constat est le suivant : le régime ARRCO enregistre pour la troisième année consécutive un résultat technique (les ressources diminuées des charges) déficitaire, dégradé par rapport à 2009 et 2010. Il passe ainsi de – 139 millions d’euros en 2010 à - 988 millions d’euros en 2011. Le résultat technique du régime AGIRC se creuse également et passe de –2,5 milliards d’euros en 2010 à - 2,8 milliards d’euros en 2011.
Si les réserves à moyen et long termes de l’ARRCO atteignent aujourd’hui 42,4 milliards d’euros et celles de l’ARGIRC 8,4 milliards d’euros, les désinvestissements importants, nécessaires au regard de la dégradation économique du pays, mettent en danger l’avenir même de ces réserves.
Des mesures doivent rapidement être prises pour rééquilibrer les comptes.

Je reviendrai, en temps voulu, sur les décisions à prendre. Pour l’instant tout le monde est d’accord pour dire « la concertation est relancée » cela veut dire que les leaders syndicaux et patronaux chargés des retraite « s’entretiennent » pour essayer de trouver le bon compromis.

Je leur dis donc : "mes amis, bon courage, car les mesures à prendre doivent être fortes, les complémentaires peuvent influer sur les régimes de base, à une condition, être capable de proposer les pistes d’une réforme globale de nos régimes de retraite devenus si difficiles à piloter"

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.