20/06/2012

Ne nous décevez pas !

Le peuple (disons celui qui vote) n’a pas fait dans la demi-mesure, le Président Hollande a une majorité qui lui ressemble que ce soit parmi les députés ou les sénateurs. Il n’y a plus à tergiverser, finis les primaires et les débats, maintenant il faut agir et vite.

Vite mais responsable.

La conférence sociale qui s’annonce, doit être à la hauteur des enjeux .


Le premier enjeu est de ne pas mentir aux français. La situation du pays n’est pas bonne, il va falloir retrousser les manches et cela coûtera aux porte-monnaies. Que les efforts demandés soient emprunts de justice, c’est la moindre des choses mais encore faudra t-il avoir le courage de passer aux actes. Ce que le précédent gouvernement n’a pas fait, malgré ses gesticulations, celui ci devra le faire.

Le deuxième enjeu est de décider par la négociation. Les deux mots sont essentiels « décider » et « négocier ». La balle est dans le camp des syndicats et des organisations de la Société Civile, sauront-ils s’engager, sauront-ils être à la hauteur du devoir de vérité que la situation impose. Je pense par exemple aux organisations de retraités sur l’augmentation de la CSG au niveau des actifs.

Le troisième enjeu concerne les 7 chantiers de la conférence sociale. Ces 7 chantiers font système, font sens, en privilégier un, c’est tout de suite, se mettre en difficulté. Les problèmes ne se saucissonnent malheureusement pas, nos sociétés sont systématiques, agir sur un paramètre influe sur les autres.

Aussi voici la liste de ces 7 chantiers de la conférence sociale :
• L’emploi et plus particulièrement l’emploi des jeunes
• Le développement et l’acquisition des compétences
• Les rémunérations et le pouvoir d’achat
• L’égalité hommes/femmes
• L’avenir des retraites
• Les réformes de la gouvernance publique

Tout est lié, mesdames et messieurs les députés, je vous soutiens dans cette noble tâche qui est la vôtre : redresser notre pays.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.