140247

31/05/2017

Casser les codes, construire des équipes improbables, tenter d’expliquer le complexe, bâtir des ponts, ça prend toute une vie

Nous vivons une période formidable, où nous sommes amenés à réfléchir très vite à de nouvelles façons de penser le politique et le social. Un régal.

Quand le Politique m’amène à feuilleter des textes de Paul RICOEUR, quand il met en action de nouvelles générations de militants et fait le pari de la relation quand nos entreprises préfèrent encore la tâche à la relation, comment faire la fine bouche.

Le « et en même temps » comme le bien nommé « Autrement Dit » nous obligent à surpasser nos synthèses et nos points de vue, installés comme des acquis. Ainsi quand nous considérions que le clivage droite gauche était devenu inopérant, le « et en même temps de droite et de gauche » nous porte à réfléchir sur la plus-value que peut nous amener le meilleur de la droite et le meilleur de la gauche. Cette réflexion ringardise celles et ceux qui ne voient aucune valeur commune entre gauche et droite.

Nous voyons, par ailleurs, fleurir la notion de « compatibilité ». Suis-je compatible avec Untel ou Untel ? Au-delà du coté clivant de la question, elle nous permet d’affirmer, ici, avec force, notre compatibilité y compris avec nos plus grands opposants. Au moment de la discussion sur le dialogue social il est salutaire de rappeler que la négociation implique la recherche de « compatibilités » entre les parties. A quel niveau de clivage et d’intolérance sommes-nous arrivés quand nos médias s’interrogent sur DARMANIN est-il compatible avec HULOT ? Ce n’est pas la moindre des vertus de ce gouvernement de faire le pari de la diversité sur l’uniformité mais aussi celui de la compatibilité sur l’opposabilité instaurée en système...
La période nous invite enfin à réactualiser nos formations aux sciences politiques et sociales. Ainsi notre dernière tribune sur les 3 révolutions qui motivent ou déstabilisent les syndicalistes et les DRH fera l’objet d’un petit déjeuner, ce 2O juin à 8h3O, dans les locaux de Sciences Po rue Angelier à LILLE. Plusieurs experts, opérationnels du dialogue social, décrypteront ces évolutions majeures à quelques jours du débat sur les ordonnances, je vous invite à ce moment utile pour la démocratie sociale et la compréhension des débats et des clivages de cet été.

Dans les prochaines tribunes il sera temps de parler de ce qui fâche car, en même temps, tout n’est jamais aussi clair qu’on le voudrait.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.